Mon enfant est anxieux

Mon enfant est anxieux

Février 2021

Ergotrucs maison
Mon enfant est anxieux comment l'aider?

Il existe plusieurs moyens pour faire face à l’anxiété et en limiter les manifestations et les impacts. Si vous sentez que votre enfant est anxieux, voici des stratégies à intégrer au quotidien pour vous aider.

  1. Prenez d’abord soin de vous comme parent!

Le stress et l’anxiété sont contagieux! C’est reconnu, on est plus nerveux aux côtés de gens qui sont stressés. Les enfants y sont généralement particulièrement sensibles. L’attitude des adultes dans l’entourage de l’enfant a un impact. Les parents sont les modèles pour les enfants, sur plusieurs plans, dont la façon dont ils gèrent leurs propres peurs et leur propre stress. Il est d’abord important de prendre soin de soi comme parent. Mettre en place une pratique de pleine conscience est un excellent moyen. Avant de le faire pour votre enfant, faites-le pour vous, pour vrai !

Vous pouvez aussi vous offrir une pause pour respirer avec les exercices de cohérence cardiaque, 3 fois par jour 5 minutes. Plusieurs applications sont facilement accessibles sur les appareils électroniques. Cet exercice de respiration est aussi accessible pour les enfants, invitez-les à le faire avec vous.

Vous pouvez vous référer aux ergotrucs publiés en novembre 2019 à ce sujet, vous y trouverez des suggestions.

  1. Attention de ne pas surcharger l’horaire

Une tendance bien présente est observée dans notre société : les horaires surchargés. Il faut donc avoir un agenda équilibré avec du temps pour apprendre et du temps pour jouer, ainsi que du temps libre. Éviter de surcharger l’horaire de la famille et des enfants. Également, porter attention à prévoir des moments pour les routines et les transitions, pour éviter d’être constamment (ou trop souvent) à la course. 

  1. Diminuer les stimuli sensoriels pour mettre en place un environnement qui favorise le calme.

Lorsque la situation ou l’activité en cours le permet, prenez le temps de réduire l’éclairage et de diminuer les bruits ambiants. Certains enfants sont beaucoup plus sensibles aux stimuli et les sensations trop fortes ou trop nombreuses augmentent le sentiment d’anxiété. Même si ce ne semble pas être le cas de votre enfant, il est quand même pertinent de porter attention à l’environnement sonore. En fait, les sons sont reconnus pour entraîner des réponses de stress chez les humains, en général. L’impact peut être pernicieux ou subtil, c’est-à-dire qu’on n’en prend pas toujours conscience. Il faut être attentifs à tous les bruits environnants et les sons superflus : éteignez le téléviseur ou la radio, fermer la porte de la pièce ou la fenêtre…

  1. Mettre en place une routine stable et l’illustrer visuellement

La prévisibilité apaise l’enfant anxieux. Les supports visuels permettent de structurer le temps de façon plus concrète. Vous pouvez faire utiliser les calendriers, des pictogrammes ou faire des dessins pour illustrer certaines routines.   Il est bien certain qu’il n’est pas possible de tout prévoir dans la vie, le changement et les imprévus en font partie! Il est donc recommandé d’avertir à l’avance lorsque des changements sont anticipés. Tout en gardant l’équilibre qui permettra d’apprendre la tolérance face à la nouveauté et l’acceptation des imprévus. Ils font partie de la vie!

  1. Bouger tous les jours!

Pour certains enfants, quand la tension est trop grande ou niveau de stress est très élevé, il vaut mieux s’activer pour dépenser cette énergie, plutôt que de tenter une technique de relaxation. Les activités physiques et les grands mouvements sont pour plusieurs une bonne façon d’évacuer le stress. De plus, autant chez les petits que chez les grands, l’activation des muscles stimule la production d’hormones qui favorisent la détente et le sentiment de bien-être.

Cela peut-être aussi simple que sortir dehors et aller jouer avec votre enfant (…PSSSST, le plaisir est aussi une excellente antidote!)

  1. Consulter en ergothérapie

Si l’anxiété prend une grande place, que votre quotidien est altéré et que le fonctionnement de votre enfant en est limité, n’hésitez pas à consulter une ergothérapeute qui pourra vous aider à minimiser les manifestations et les impacts.

Anne-Caroline Poirier

Ergothérapeute depuis 2002 elle dédie sa pratique aux enfants depuis ses débuts. Elle pratique dans les écoles ainsi qu’en milieu clinique et en CPE. Elle est également enseignante de yoga. Anne-Caroline participe à la publication des Ergotrucs depuis plus de 10 ans.

Laisser un commentaire