You are currently viewing Le TDAH et l’ergothérapie

Le TDAH et l’ergothérapie

INFOLETTRE - Janvier 2022

*Ce mois-ci, il n’y a qu’une seule infolettre pour les groupes 0-5 ans et 5 ans+

TDAH et l'ergothérapie...

Depuis quelques années, le nombre d’enfants qui reçoivent un diagnostic de TDAH ne cesse d’augmenter au Québec. En effet de 2001 à 2015-2016 la prévalence est passée de 0,9 % à 4,1 %. Rassurez-vous, les statistiques sont toutefois assez semblables dans les différents pays, du moins dans le monde occidental. En bas âge, il y a 2 fois plus de garçons que de filles qui sont identifiées comme telles. Cependant, à l’âge adulte, la proportion de filles et de garçons est plutôt égale. Cela met en évidence que les présentations sont assez différentes chez les garçons et chez les filles. Les garçons tendent à avoir une présentation plus liée à l’hyperactivité et l’impulsivité. Alors que les filles ont tendance à plutôt présenter un profil d’inattention.

Au Québec, la prise en charge des enfants vivant avec le TDAH se fait principalement par la médication alors qu’il est reconnu qu’une approche interdisciplinaire s’avère plus efficace (Surveillance du trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) au Québec, INSPQ, 2019). L’ergothérapeute fait partie des professionnels de la santé pouvant supporter l’enfant et sa famille afin d’optimiser son fonctionnement dans ses différentes activités quotidiennes.

Pourquoi l’ergothérapie avec mon enfant TDAH?

Selon différentes études, jusqu’à 50 % des enfants ayant un diagnostic de TDAH présentent des particularités sensorielles. Cela peut se traduire par une difficulté à tolérer certains vêtements (type « jeans »), être dérangé par les bruits de la maison ou de l’école (gymnase), se sentir envahi lorsqu’il y a beaucoup d’amis autour de soi, ne pas tolérer avoir les mains sales, mâchouiller son crayon, avoir un besoin important de manipuler les objets autour de moi, ne pas vouloir me balancer à la récréation, etc.

Aussi, des fragilités dans le développement sont présentes chez ces enfants dans une proportion entre 47 % et 58 % (selon le type, avec ou sans impulsivité). On peut penser à une difficulté à maintenir une bonne posture lorsqu’assis, une maladresse pour lancer/attraper un ballon, réussir l’apprentissage du vélo plus tard qu’attendu, une écriture lente et/ou ardue ou encore une endurance physique limitée, entre autres.

L’importance de ces difficultés sensorielles et motrices peut varier d’un enfant à l’autre. De plus, on note souvent chez ces enfants des difficultés avec l’organisation, de la résolution de tâches complexes.

Concrètement, que fera mon enfant en ergothérapie?

Tout d’abord, le profil sensoriel de l’enfant sera établi. L’ergothérapeute pourra alors identifier des stratégies sensorielles pour apaiser ou au contraire éveiller les différentes sphères sensorielles et ainsi obtenir un niveau d’éveil (d’énergie) optimal pour les différentes tâches du quotidien. Ces stratégies pourront être utilisées à la maison, à l’école, au CPE/garderie ou tout autre milieu que fréquente l’enfant.

En thérapie, l’exposition à des activités sensorielles aidera l’enfant à mieux intégrer et moduler ses réponses aux différentes stimulations de son environnement. Pour des enfants plus vieux (8-9-10 ans), un processus davantage cognitif (Programme Alerte) peut être utilisé selon sa capacité d’introspection. Ce programme, amène l’enfant à reconnaitre son niveau d’énergie, à identifier les stratégies efficaces pour lui et ainsi utiliser ces stratégies aux bons moments dans son quotidien.

Pour ce qui est des habiletés motrices, à la suite d’une évaluation, l’ergothérapeute choisira avec l’enfant des activités, des jeux de façon à améliorer les zones de fragilité motrice (motricité globale ou fine, les deux combinées). Des recommandations d’activités sportives, d’exercices à la maison et même parfois à l’école avec la collaboration du professeur d’éducation physique peuvent être faites. 

Advenant la présence de difficulté au niveau des apprentissages scolaires, l’ergothérapeute fera des recommandations au milieu afin de diminuer la surcharge cognitive/motrice dans les travaux. Il y a une panoplie d’adaptations ou de stratégies compensatoires qui peuvent aider l’enfant à optimiser son potentiel.

En vieillissant, le profil des difficultés des enfants et adolescents vivant avec le TDAH se modifie et il est souvent observé que les défis sont reliés à l’organisation dans les routines, les tâches scolaires, la remise des travaux, l’étude pour les examens, la gestion de l’horaire pour les activités scolaires, sportives et sociales. L’ergothérapeute peut alors proposer des stratégies et des outils technologiques aidants.

Vous avez des questions, des commentaires? N’hésitez pas à nous contacter aux coordonnées suivantes. C’est avec plaisir que nous répondrons à vos questions.

Véronique Pepin erg
Groupe Ergo Ressources
Clinique de Blainville

v.pepin@ger-ergo.com
450-970-1522

Véronique Pépin

Véronique est diplômée de McGill en 1995 et clinicienne depuis maintenant 13 ans auprès de la clientèle pédiatrique en clinique privée ainsi que dans le réseau public. Elle travaille actuellement au point de service de Blainville. Son passage au sein du réseau public l’amène à évaluer et intervenir de façon plus pointue avec des enfants présentant un trouble développemental de la coordination. Au cours des années, elle développe aussi un intérêt pour les difficultés d’intégration des aliments chez le poupon et la sélectivité alimentaire chez les enfants en général. Elle fait de plus partie d’évaluation diagnostique du trouble du spectre de l’autisme avec nos partenaires de la Clinique RESO. Avec l’équipe du Groupe Ergo Ressources, elle offre des formations sur le TDC et la sélectivité alimentaire, notamment pour les intervenantes en CPE et les parents.