You are currently viewing Le TDAH à la maison

Le TDAH à la maison

Janvier 2022

Ergotrucs maison
Le TDAH à la maison

Selon l’âge de l’enfant, il est possible qu’il soit trop jeune pour avoir un diagnostic bien établi. Par contre, les parents observent chez les enfants plus jeunes, une énergie et un besoin de bouger débordant, une fragilité à se déposer pour faire une activité ou un jeu tranquille. Les routines à la maison représentent souvent un défi puisque les cocos papillonnent et passent à autre chose… Plus tard, chez les ados par exemple, l’agitation motrice est moins présente. Cependant, certaines caractéristiques se maintiennent comme une certaine impulsivité, les défis scolaires (selon le portrait de l’enfant), la recherche de sensations fortes et une difficulté dans l’organisation des routines, des tâches et des horaires.

Les stratégies d’apaisement suivantes être appliquées :

  • Alterner les périodes de jeux actives avec les périodes de jeux tranquilles, activités à la table, devoirs ou les repas. Par exemple, prévoir une activité motrice avant une activité de bricolage.
  • Offrir à intervalle régulier dans la journée des activités qui demandent un effort musculaire modéré :
    • Parcours moteur;
    • Jeux extérieurs;
    • Offrir des activités/jeux de pousser-tirer;
    • Ballons rebondissants.
  • Pour les plus vieux, une activité physique modérée à (course, hockey, danse, jeux extérieurs) de façon quotidienne, permettra d’évacuer son énergie et favoriser un apaisement.
  • Certains enfants s’apaisent lors de mouvements rythmiques, faire l’essai de :
    • Petite chaise berçante;
    • Animaux ou soucoupe à bascule;
    • Balançoire, hamac.
  • Les enfants sont en général apaisés par les stratégies de bouche :
    • Encourager l’utilisation des pailles lors des collations ou repas;
    • Proposer l’utilisation d’une bouteille d’eau à paille plutôt qu’à bec, même pour les tout-petits;
    • Faire l’essai de mâchouilles si l’enfant est porté à mettre les objets à sa bouche. Demander à l’enfant de ne pas avoir la mâchouille en bouche lorsqu’il communique;
    • Pour les enfants plus vieux, mâcher une gomme peut aider à recentrer.
  • Les enfants sont en général apaisés par les massages et les pressions profondes :
    • Massage avec balle ou ballon avant la sieste par exemple;
    • Faire de gros câlins serrés si l’enfant apprécie, dès que l’enfant se tend, gigote, il faut cesser le câlin.
  • Introduire dans la routine quotidienne des exercices de respirations profondes, de méditation, yoga, pleine conscience pour amener les enfants, petits et grands à apprécier le calme et l’apaisement.

Planification/organisation

  • Placer l’horaire hebdomadaire de l’enfant ou l’adolescent à sa vue et le référer souvent à celle-ci. Pour un enfant plus jeune, un horaire visuel avec des pictogrammes, notamment des routines peut être aidant.
  • Une minuterie de type « Time-Timer » peut aider l’enfant plus jeune à mieux comprendre la notion du temps.
  • Si l’ado est réfractaire à l’utilisation d’un horaire, commencer l’horaire hebdomadaire seulement avec les activités sociales, sportives ou familiales. Allez-y avec les activités qu’il veut y mettre et intégrez-le le plus possible dans l’élaboration de l’horaire. Le questionner : « Quel serait ton plan? »
  • À la maison, encourager l’ado à utiliser les options minuteries pour les tâches ménagères (cuisinières, lessiveuse-sécheuse) pour rappeler d’une tâche à reprendre/poursuivre ;
  • Accompagner l’adolescent pour décortiquer les travaux et l’étude et prévoir le temps à y consacrer. Par la suite, inscrire dans l’agenda ;
  • Utiliser les outils technologiques pour aider à l’organisation, les ados y sont des experts !!!
    • Rappels avec minuterie sur montre, téléphone ;
    • Agenda électronique : pour noter les remises de travaux, examens, rendez-vous. Mais aussi pour y inscrire les moments d’études, l’élaboration des travaux ainsi que les activités sociales, sorties entre amis.

Si vous connaissez un enfant qui ne peut canaliser son énergie pour participer aux activités sportives, sociales et aux routines de la famille, un ergothérapeute pourrait donner un petit coup de main !!!  N’hésitez pas à nous contacter.

En ces temps de pénurie de main-d’œuvre, prenez note que notre recrutement va bon train à Québec et que nous avons de la place sans attendre pour évaluation ou prise en charge.

Véronique Pépin

Véronique est diplômée de McGill en 1995 et clinicienne depuis maintenant 13 ans auprès de la clientèle pédiatrique en clinique privée ainsi que dans le réseau public. Elle travaille actuellement au point de service de Blainville. Son passage au sein du réseau public l’amène à évaluer et intervenir de façon plus pointue avec des enfants présentant un trouble développemental de la coordination. Au cours des années, elle développe aussi un intérêt pour les difficultés d’intégration des aliments chez le poupon et la sélectivité alimentaire chez les enfants en général. Elle fait de plus partie d’évaluation diagnostique du trouble du spectre de l’autisme avec nos partenaires de la Clinique RESO. Avec l’équipe du Groupe Ergo Ressources, elle offre des formations sur le TDC et la sélectivité alimentaire, notamment pour les intervenantes en CPE et les parents.